Les Motivations Personneles

après avoir travaillé 12 ans comme professeur dans l’école publique, après avoir travaille aussi comme professeur aux États-Units, avoir été bénévole au Brésil, avoir visité les écoles bouddhistes au nord de l’Inde ou avoir exercé 5 ans comme directeur des écoles, je suis très enthousiaste à développer AfricaHugs, un projet de récolte de données et d’interventions dans plusieurs écoles de l’Afrique rurale subsaharienne.

Récemment, l’Unesco publiait son rapport autour des objectifs “Education pour tous” 2000-2015, qui disait que aucun pays de l’Afrique subsaharienne avait réussit obtenir ces objectifs de l’Éducation pour Tous.

À mon avis, c’est le moment de créer une conscience globale, de diffuser les progrès que les pays non occidentales et dans ce cas, les pays de l’Afrique subsaharienne sont en train de mettre en oeuvre et quelles sont réellement les causes de certains besoins ou reculs de la gestion éducative.

J’avais réalisé mon premier voyage en Afrique noire il y a deux ans, concrètement au Sénégal et La Gambie. Un premier contact avec beaucoup de leçons de vie, où je pouvait entrevoir la capacité de dépassement de leurs gens, leurs envies d’améliorer et de mettre en oeuvre de nouvelles pratiques et idées ou la solidarité que dans beaucoup de fois ils donnaient au voyageur étranger.

Je suis convaincu que, tandis que nous ne sachons pas expliquer ou comprendre que le progrès réel de tous passe pour le respect et solidarité entre les peuples et pas  par l’oppression que encore aujourd’hui nous occasionnons, il n’existera jamais un progrès  authentique.

L’Afrique est, sans doute, le meilleur exemple d’oppression, abus d’autorité et postérieur laisser-aller. C’est suffit ! il faut crier fort. Que ce projet que je vous présente devienne viral, que chaque histoire que je vous raconte puisse arriver dans chaque endroit dans chaque maison, surtout des pays occidentaux. En définitive, que l’Afrique soit exemple et moteur de changement d’une humanité où la solidarité soit globale, où la distribution de la richesse soit équitable, où l’éducation de qualité, publique et universelle soit la première priorité de tous le gouvernements.

À mon avis, j’ai énormément de raisons pour ne me laisser de charmer avec ce projet d’éducation rurale en Afrique. et vous? Est-ce que vous voudriez me joindre en cette expérience éducative? Plus nous sommes, plus nous voulons vraiment connaître AfricaHugs, plus et mieux nous serons en train de contribuer à developper une conscience globale d’équité et égalité d’opportunités pour tous et toutes.